Le prophète de la miséricorde Site

Ligue du Monde Islamique - Organisation Mondiale pour Faire connaître et Soutenir le prophète

suivez-nous

Find Le prophète de la miséricorde Site on TwitterFind Le prophète de la miséricorde Site on FacebookFind Le prophète de la miséricorde Site on YouTubeLe prophète de la miséricorde Site RSS feed

Dernière image

Islamic Education research network launched at University of Warwick

Image aléatoire

1- Guidée  du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

La pratique de la polygamie par le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) : Pourquoi ?

La question de la polygamie pratiquée par le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) est l'un des sujets les plus débattus et les plus controversés de la vie du Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue). Toutefois, les chercheurs soutiennent que la polygamie pratiquée par le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) a une sagesse et un but proclamé par Allah. En cela il ne diffère pas des précédents prophètes tels que Ibrahim (Abraham), Moussa (Moïse), Ya'qoub (Jacob), Da'wûd (David), etc… qui avaient, chacun plus d'une femme.

Il est erroné de les juger selon les normes de nos idéaux et des valeurs laïques. Si nous abordons la polygamie du Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) sur la base de sa mission qu'il était appelé à remplir et en fonction du milieu, il n'est pas difficile de découvrir que sa polygamie n'a jamais été motivée par des considérations sexuelles. Au contraire, elle avait des objectifs beaucoup plus fins sur le plan divin. Ces objectifs étaient essentiellement liés à sa mission d'unifier les Arabes, de même qu’à son souci de fixer des normes pour la réforme des coutumes inadaptées ayant causé tant de misère et de destruction à l'humanité.

Avant l'avènement de l'islam, les Arabes étaient des gens qui se combattaient sans relâche, même pour des questions les plus banales. Le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) avait réussi à les unifier, ce que personne n'avait jamais fait avant lui. Le mariage s'est avéré être l'un des moyens pour concrétiser cette unité. De même, épouser une veuve était une malédiction en Arabie et dans d'autres grandes régions du monde à l'instar de l'Inde. Dans la plupart de ces sociétés une veuve était considérée comme un paria ou une impure pour toute la famille. La quasi-totalité des épouses du Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) étaient des veuves.

Un facteur important à prendre en considération est que la période la plus active de la vie sexuelle d'un individu se situe avant la cinquantaine. Nous devons avoir en mémoire que durant cette période, le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) n'avait qu'une seule femme, Khadîdja ; cette dernière ayant par ailleurs quinze ans de plus que lui. Le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) l'épousa à l'âge de vingt cinq ans alors qu'elle avait quarante ans. Elle est décédée à l'âge de soixante cinq ans. Ce n'est qu'après la mort de Khadîdja et à Médine, après s'être donné la tâche d'édifier une nation, qu'il a épousé un certain nombre de femmes appartenant à différents clans arabes, et la plupart d'entre elles étaient des veuves. En les épousant il voulait ainsi créer un précédent et renverser le tabou autour du mariage de la veuve. Deuxièmement, il récompensait ainsi certains compagnons qui mouraient lors des batailles laissant derrière eux des veuves et des enfants, tout comme il cherchait également à unifier les tribus arabes. Cette motivation du mariage est inconcevable pour la société d'aujourd'hui.

Ayant présenté ceci, il est cependant nécessaire d'ajouter que nous n'avons pas besoin de présenter des excuses pour les enseignements de l'islam concernant la sexualité humaine. À la différence de certaines religions qui ont une vision très négative de la sexualité, l'islam célèbre la sexualité dans le cadre du mariage et en a une vision assez positive. le prophète de l'Islam (Qu’Allah le bénisse et le salue)représente le mieux cet idéal.
La question de la polygamie adoptée par le Prophète (Qu’Allah le bénisse et le salue) ne pose aucun problème aux fidèles quand ils prennent en considération la déclaration d'Allah au sujet de ses mariages :
« Nul grief à faire au Prophète en ce qu’Allah lui a imposé, conformément aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. Le commandement d’Allah est un décret inéluctable» (Al-Ahzab: 38).

http://www.islamonline.net/
Par les chercheurs du site islam on-line (IOL).